Vedettes internationales : les marchés publics !

Quand on lit les magazines publiés dans le monde, le constat est unanime. Voici un exemple : «Le marché de saison, on y va pour les bons produits, les couleurs, les parfums mais aussi pour l’ambiance… Les marchés donnent envie de cuisiner. (Cuisine et Vins de France Juin-juillet-août, no 170) . Puis, les critiques gastronomiques vont, les premiers, souligner que ce grand jeune chef cuisine avec les produits du marché, disponibles au jour le jour : «ce chef de bord de mer associe les coquillages et poissons avec les viandes locales et les richesses maraîchères de la région»…
Tendance et perspicacité. Un bon mariage. Tendance, c’est-à-dire cuisiner pour une clientèle qui se veut d’avant-garde, qui veut être la première à parler de… à avoir essayé ceci ou cela. Et quand on associe tendance et perspicacité, on aborde forcément le questionnement de la fraîcheur et du choix des produits. On est alors devant l’évidence : nos marchés publics sont le nec plus ultra de la fraîcheur, des produits de première ligne, le rendez-vous des producteurs créatifs, le meilleur moyen de s’assurer de la traçabilité. Le marché, depuis toujours, est la porte d’entrée principale des grandes cuisines, de la qualité, de la convivialité, de la générosité.
Le Marché d’été de Saint-Lambert a déménagé cette année pour mieux s’intégrer à la vie commerciale de la Ville. Le producteur est là pour offrir aux clients ce qu’il a de meilleur, il a besoin de se faire reconnaître par les clients comme un marchand qui est là chaque semaine pour offrir le fruit de son travail et celui de sa famille. Production personnalisée, unique. Ce déménagement nous a amené de nouveaux clients qui découvrent l’avantage d’avoir un marché public à proximité.
Le plaisir de se balader entre les étals est manifeste pour tous. Il faut maintenant espérer que cette nouvelle clientèle vienne rejoindre les fidèles du Marché. Qu’elle exprime haut et fort son contentement, par le bouche à oreille mais aussi auprès des producteurs, qui sont toujours heureux de ces commentaires. Et puis, pourquoi ne pas ramasser quelques cartes d’affaires pour planifier une visite à la ferme, durant les belles journées d’automne, après le marché? C’est aussi très tendance, et très perspicace, quand l’abondance est là.
Lu cette semaine :
Petite nouvelle européenne : Une expérience inédite en France et en Allemagne : un nouveau type d’assurances « l’assurance intelligente». Une offre de contrats-santé et prévoyance fondée sur le partage de données personnelles. Vous partagez chaque jour, votre vie santé-alimentation (achats bios ou pas, exercices, visites chez le doc, etc. ) et vous recevez une réduction sur votre prime de la part de l’assureur! En fait, cette assurance bénéficie à l’assuré selon son comportement et sa fidélité à raconter sa vie à son agent préféré…
Diane Seguin
Initiatrice du marché de Saint-Lambert
Présidente de l’Association des Marchés Publics du Québec (AMPQ)
* in L’actualité, août 2016, page 26.

Partagez dans vos réseaux!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Retour haut de page