NOTRE VRAIE NATURE

Val-David est connu pour ses espaces-nature où l’on peut pratiquer le vélo, l’escalade, la marche, le ski… Le village est aussi réputé pour sa dimension culturelle, avec ses artistes et ses nombreuses activités de création. Et depuis quinze ans, il est aussi reconnu, beau temps, mauvais temps, comme un haut lieu de l’agriculture. L’agri-culture ? avec un tel préfixe, c’était presque inévitable que notre marché «créatif» s’implante ici.
La nature ! Oui, en agriculture, on connait, et c’est du sport! Donc, cela dit, il est clair que nos concitoyens, pour la plupart, ont intégré petit à petit notre marché dans leur vie de campagne. C’est bien, mais l’envie d’aller plus loin…  de me questionner sur la spécificité de celui-ci, voir à l’intégrer davantage dans les valeurs du village…
C’est ainsi que sont nés nos projets pilotes 2016. Le premier, Table à part, est une aventure gastronomique dans le Parc régional Dufresne, une belle randonnée pédestre couronnée par un souper sous la baguette d’un chef, au chalet Anne-Piché, avec comme ingrédients principaux les produits du marché de Val-David. Inviter quelques mordus à se lécher les babines en plein air était notre propos. Profiter du Parc, de ses vues imprenables, plonger le gourmand dans nos bois parfumés au sapin et aux petites fleurs coquines, quoi de plus naturellement lié à notre table (où quelques chanterelles du Mont-Césaire sont souvent les bienvenues). C’est ainsi que les 6 et 13 aout prochain nous vivrons cette première aventure. Qui aura sa suite l’an prochain, peut-être.
Puis, en y réfléchissant un peu, on s’est rendu compte du caractère particulier de notre marché de montagne, qui ouvre tous les samedis ses pétales au milieu des mêmes paysages qui enchantent tant nos artistes et nos visiteurs. Il est serti d’air pur, il n’a rien d’urbain, il est précambrien dans ses assises et contemporain dans ses cultures et ses abondances. Pour célébrer autrement ce constat, nous avons invité, ce samedi de fin juillet, une artiste des couleurs à venir transformer le sol du marché en fresque évocatrice. Une peinture de rue, comme on en voit partout au monde où la joie s’exprime par des signes éphémères, capables de transformer l’ordinaire en exceptionnel. Regardez notre Metro, ceint par une murale! Pourquoi la rue de l’Académie, pour quelques jours, ne pourrait-elle pas offrir son pavé à l’artiste qui voudra évoquer notre bonheur agricole? Alors, Fabienne Nozerand a été laissée à son imaginaire de peintre, joyeux, surréel et libre, donnant à l’entrée du marché d’été un nouveau contexte d’accueil, au moment de pénétrer le jardin de tous nos délices.
Une œuvre éphémère, certes, mais ne le sont-elles pas toutes? Prudent, nous l’avons captée sur des cartons souvenir, que vous pourrez prendre à l’accueil. Lisez les textes à l’endos. Vous comprendrez ce qui nous inspire des richesses de nos cultures rassemblées. Vous reconnaitrez que nos quatre-vingt artistes de la terre et des champs, qui viennent nous voir tous les samedis, sont en terrain familier, à Val-David, où personne ne craint les orignaux bleus, les ratons rouges et tout ce qui fait sourire les enfants. Bienvenue au marché des cultures réunies.
Diane Seguin
La fresque de l’artiste coin de l’Académie et de l’Église a été dévoilée à l’ouverture du marché par monsieur Michel Trottier, directeur général de la Caisse Populaire Desjardins de Ste-Agathe-des-Monts, par monsieur Raymond Auclair, membre du Conseil d’Administration de la Caisse, en présence de madame Nicole Davidson, mairesse de Val-David.


La vie…comme une fable que chacun se raconte, par Fabienne Nozerand
Mon travail de peintre s’inspire de ma perception et ma compréhension du monde, de ce que j’ai pu observer ou vivre en direct depuis mon enfance. J’ai vécu mes premières années aux quatre coins de la France, puis en Allemagne, de 9 ans à ma majorité. J’ai toujours conservé le gout du voyage; aujourd’hui, je partage mon temps entre les Laurentides au Québec et le Sud de la France. De Maniwaki à Berlin, d’Aix-en-Provence à Saint-Adolphe-d’Howard, je m’imprègne de tout ce que je vois et ressens pour exprimer mon univers à la fois simple et complexe, monochrome et coloré, zen et baroque. Malgré la présence d’influences plurielles, je reste fidèle à ce que je suis, lucide et candide tout à la fois.»
 

Partagez dans vos réseaux!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Retour haut de page