Vers la qualité, ensemble

Nous avons adopté pour nos marchés l’appellation «marché de qualité» parce que nos valeurs et le travail accompli par nos équipes durant toutes ces quinze dernières années de gestion de marchés agroalimentaires ont été orientés sans cesse vers la recherche de la qualité. Les producteurs qui sont réunis dans nos marchés sont sensibles à cette notion et travaillent dans le même sens que nous.
La notion de qualité implique pour nous comme pour les producteurs un encadrement serré des produits, de la transparence quant à la provenance des ingrédients et des résultats. En plus, à notre avis, l’idée doit rester présente chez le producteur de faire de la recherche et du développement par la création. Le renouveau, grâce à une production artisanale bien réfléchie.
En ce moment, cette notion de «qualité» fait du chemin partout sur la planète. À titre d’exemple, voici un court  extrait d’une entrevue donnée récemment par le ministre des Affaires étrangères et du Développement international de France, Laurent Fabius, et publiée dans le magazine Gault et Millau de juillet-août 2015.
Q : Quelle place accordez-vous à la gastronomie dans la diplomatie française ?
R. :  Elle a une place importante, elle participe à l’image de la France à l’étranger.(…) Il faut donc que la table française soit exemplaire. (…) Nous devons faire savoir à quel point nous pouvons offrir des produits remarquables.»
Naturellement, on ne saurait parler de «produits remarquables» sans qu’il soit possible d’avoir accès à des marchés publics de qualité pour desservir les cuisines. Mieux, les chefs des plus grands restaurants ne jurent que par le produit frais, local, authentique. C’est notre credo depuis le début et cela le demeurera dans les années à venir.
Le marché public ne doit pas être perçu comme un sanctuaire du n’importe quoi mais au contraire, comme un rendez-vous saisonnier avec le meilleur de la production agroalimentaire de la région où il se trouve.  Au Québec, c’est le rôle de nos chefs de soutenir les marchés publics en faisant de leurs tables la vitrine de nos meilleurs terroirs. Car la qualité de vie, après tout, c’est l’art pour chacun de choisir ce qu’il peut s’offrir de mieux. Ainsi, lorsqu’il s’agit de l’alimentaire, tout commence au marché. C’est un lieu irremplaçable de découvertes pour le consommateur, un incontournable rendez-vous hebdomadaire avec le savoir-faire de générations de producteurs de chez nous, qui ont développé, avec leurs produits, un véritable art de vivre…ensemble. Qu’on se le dise.
Diane Seguin
Organisatrice du marché d’été de Saint-Lambert, Présidente du conseil de l’Association des Marchés publics du Québec.

Partagez dans vos réseaux!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Retour haut de page