Val-David: À go, on fait des réserves…

Ça devient un réflexe quand on est accroc des marchés publics. Deux ou trois semaines avant la fin de la saison d’été, on engrange nos réserves jusqu’au Marché de Noël, aussi bien pour les viandes, la volaille ou l’ail, les petits fruits et quelques légumes. On sait aussi que quand c’est offert sur les étals c’est là que ça se passe, la semaine suivante… il est parfois trop tard ! Je vous incite donc fortement cette semaine à aller voir vos éleveurs préférés, les volaillers pour faire provision de poulet, canard, pintade, et les éleveurs de bœuf Angus, cerf rouge bison, agneau, veau, chevreau… Faites le plein de tomates, d’ail pour l’hiver, de légumes, de petits fruits que vous congèlerez, cuisinerez et dégusterez avec euphorie les jours de tempête de neige. N’oubliez pas les plats préparés prêts à cuire, les tourtes, les pâtés, les condiments (ketchup, marinades, gelées, sirop d’érable, miel et beaucoup d’autres choses offertes dans tous les formats) pour accompagner vos repas de fête ou donner à l’ordinaire un petit accent festif. Ce n’est pas simplement une question de goût, c’est une manière de  choisir la traçabilité et la qualité pour une meilleure santé. Au marché, vous savez qui vous a vendu les produits, d’où ils proviennent. Et vous savez aussi que nos producteurs sont des passionnés de ce qu’ils font. Suggestion : jasez avec les producteurs, notez leurs coordonnées. N’hésitez pas à prendre contact directement avec eux, soit pour passer une commande ou pousser une pointe à la ferme pour vous ravitailler. Les froids d’en viennent, faites provision de chaleur humaine et de délices saisonniers !
Diane Seguin

Partagez dans vos réseaux!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Retour haut de page