16 printemps et étés à recevoir…

Val-David : 16 ans, 16 printemps-étés à recevoir des maraîchers, des éleveurs, des transformateurs, des apiculteurs, des acériculteurs, des fromagers, tous passionnés par leur métier, par leurs produits, tous les samedis de l’été rue de l’Académie. Des producteurs, soit des familles de la région et de partout autour, parce que nous n’avons jamais mis de frontières pour aller chercher le produit d’exception, le bien–fait, la qualité. Seize années qui ont filé aussi vite que la lumière et qui nous ont fait connaitre des gens exceptionnels. Qui nous ont appris à saisir les grands enjeux de l’agriculture régionale et nationale, dont dépend toujours l’avenir d’une collectivité. Le bonheur, en forme de terre de chez nous !
Ainsi, dès cette première journée de marché en 2000, presque tous les résidents de Val-David sont venus et c’était réglé. Le Marché s’était trouvé «sous le canal de la Grâce», comme dit Robert Lepage à propos de ce qui fonctionne tout naturellement. Un marché d’été qui n’aurait cependant pas trouvé son rythme sans les résidents de Val-David, les premiers et les plus fidèles de tous. C’est une leçon que nous avons bien apprise : un marché public, pour subsister, doit être adopté par la population de la localité qui le reçoit. Dès la première minute, tout le monde était là, il y a seize ans. Le marché, c’était douze modestes gloriettes un peu bancales montées où est maintenant située la pharmacie.
Douze producteurs aussi, dont la majorité venait de Mont-Laurier comme la Ferme Rose des Vents, aussi la Ferme Morgan de Montcalm, qui sont encore avec nous. On leur rend hommage. Ils sont venus environ 320 fois aller-retour nous présenter leurs produits. Chapeau! Parmi ces pionniers, quelques-uns ont pris leur retraite ou ont cessé leurs activités; certains nous ont quitté, comme Raymond Venne, de Agneau des Venne, Bernard Tremblay de Arôme des Bois, décédés il y a quelques années.
Et depuis, tout Val-David nous a suivi fidèlement, tissant avec les producteurs des liens uniques, des liens de respect, d’amitié, de reconnaissance, conscient de l’expertise de chacun. Ce phénomène, à notre connaissance, est unique au Québec. C’est ce qui nous a fait grandir, évoluer et c’est ce qui fait que le Marché de Val-David est devenu un des plus prestigieux du Québec.
Merci à tous, merci d’être là.
Et que la saison qui commence soit superbe !
Diane Seguin

Partagez dans vos réseaux!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Retour haut de page