Tous à la cuisine!

Acheter au Marché et cuisiner a bien meilleur goût…pour la santé. Nous ne pourrions mieux dire et en termes plus  justes  à quel point par le biais des marchés publics nous épaulons cette philosophie de l’alimentation. Lisez plutôt :

Éloge du modèle brésilien*

Le Brésil a lancé cette année un nouveau guide, dont la rédaction a pris deux ans, période de consultations publiques comprise. Le résultat n’est pas passé inaperçu. Que dit donc cet ouvrage révolutionnaire ? Cuisinez plus, donc consommez moins d’aliments qui sont transformés, ce qui, inévitablement, réduit l’apport en sel, en sucre, probablement en gras, et mangez des repas avec votre famille ou vos amis. Surtout pas devant la télévision ou l’écran cathodique ! En 2015, fallait-il revenir à ces conseils de base, voire simplistes ? « C’est exactement ce dont les consommateurs ont besoin », lance l’auteur et  nutritionniste Bernard Lavallée, qui croit que Santé Canada devrait s’inspirer de l’exemple brésilien. La situation des Canadiens, elle, a grandement changé. « Aujourd’hui, la priorité n’est plus de pallier des carences, explique-t-il, mais de freiner les excès. Si les gens cuisinaient et prenaient le temps de bien manger, on règlerait bien des problèmes. Les gens qui cuisinent à la maison n’ont pas besoin de calculer les nutriments de leur alimentation. »

* Extrait : Stéphanie Bérubé- La Presse + lundi le 21 septembre 2015

Point de départ de cette nouvelle approche, un constat : la population qui consomme moins d’aliments « ultratransformés » a un meilleur profil nutritionnel, explique Jean-Claude Moubarac, désormais chercheur en nutrition publique au département de nutrition de l’Université de Montréal.
Nous ne pouvons que vous inciter à lire les articles se rattachant à ce sujet soit : Le Guide Alimentaire Canadien est-il dépassé ? Quelle place pour l’industrie et La science va plus vite que le guide.

Des nouvelles qui en réjouiront plusieurs :

Le Troupeau Bénit revient avec leurs si délicieux et authentiques Spanakopita.

À nous d’en faire provision.  Allez jeter un œil et vous procurez-vous une pièce de cerf rouge, pour vos repas en famille, entre amis, une fondue … au Comptoir du Cerf. Viande santé !  Prévoir… avant de passer sous la table, comme disaient nos grands-mères…

Il est temps de commander votre dinde fermière pour Noël. Ce produit est rare et limité. Voici donc de nouveau les infos pour se faire. Dindes  à la Ferme Éric Nantel de  Ripon.

Il y en a 20  de disponibles. C’est tout. Premier arrivé premier servi. Donc les dindes entières ont un poids  autour de 8.5 kg. Elles vont se vendre entre 75$ et 80 $, une seule pèse 7.5 kg : 66$, une seule  de 12.16 kg :109$ Autre choix, les plus grosses ont été découpées en demie soit autour de 7kg , en cuisses, ailes, rôtis de poitrine. Vous pouvez réserver maintenant.                                                  La livraison aura lieu le 13 décembre au Marché de Noël de Val-David.                                                                     Pour se faire svp prendre contact avec

La Ferme Éric Nantel ;819-962-7507
Courriel : fermeericnantel@hotmail.fr.
Détails sur le site :www.fermeericnantel.com

Partagez dans vos réseaux!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Retour haut de page