Pourquoi venir au marché ?

Est-ce que je prêche ici à des convertis ? Je vous dirais que plusieurs doutent encore des aspects positifs des Marchés Publics.
J’aurais le gout de leur donner quelques clés d’appréciation des marchés : par exemple, la fraîcheur, la traçabilité, la convivialité
Fraîcheur
Tous les sondages le prouvent, les clients viennent au marché d’abord pour la fraîcheur des produits. Bien sûr, on pense tout de suite aux maraîchers. Je parle aussi de fraîcheur quand je pense aux viandes et volailles qui sont surgelées instantanément à l’abattoir.
On a ainsi des produits qui durent plus longtemps sans s’abîmer et qui ne perdent ni consistance ni poids à la cuisson. L’expérience est probante et concluante, votre haché de bœuf ou de bison n’a pas tourné au gris dans le frigo le lendemain ! Votre laitue reste croustillante une semaine durant, il s’agit seulement de la bien traiter. La laver, la sécher et la conserver dans de grands bacs avec un essuie-tout déposé dessus pour absorber l’humidité.
Traçabilité
Vous entendrez souvent ce mot à l’avenir. Quoi de plus important que de savoir d’où vient ce que l’on mange, qui le fait et comment ?
Dans nos marchés, on se plait à répéter que celui qui est là est celui qui le fait. C’est un privilège inouï que d’avoir un contact direct avec lui ou elle. En jasant avec le producteur et transformateur, on peut bien comprendre ses façons de faire, et si on n’est pas convaincu, on peut pousser la curiosité jusqu’aller visiter son installation (ferme ou entreprise). C’est une sécurité, et l’on sait que cette personne est responsable de son produit. Où est-ce que nous retrouvons cela, en dehors des marchés?
Convivialité
Le marché public n’est pas un milieu artificiel. Les rencontres se veulent vraies et authentiques. On parle ici des rencontres clients-producteurs et clients-clients. Le marché est un territoire neutre où les animosités sont oubliées. Ce n’est pas un lieu de propagande et toute la place est ici laissée aux producteurs. C’est un lieu absolument joyeux, où l’on aime prendre un café, grignoter un en-cas, retrouver les amis et faire ses achats en toute sérénité. C’est une place d’affaires, avant tout, pour nos producteurs afin d’assurer la vie et la survie de leurs fermes et de leurs commerces. On parle de famille, de tradition, de valeurs de partage.
Diane Séguin
Pourquoi le marché

Partagez dans vos réseaux!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Retour haut de page